Tour d'Argent - Paris



temps et saisons

Caneton Mazarine

Caneton Mazarine

Fidèle à Mazarin qui reste comme l’un des hommes d’Etat les plus habiles de tous les temps, le caneton Mazarine ne saurait commettre aucune bavure diplomatique.

C’est avec courtoisie qu’il s’invite dans votre bouche. Une révolution de palais ? Mais alors sur du velours. En délicatesse. Et en deux services, pour mieux vous servir. Première mi-temps des négociations : le caneton se présente rôti à la bigarade, entouré d’asperges vertes aux zestes, de pommes soufflées et d’une mousseline de petits pois à l’orange. Pour le rappel, il sort le grand jeu : cuisse braisée aux navets primeurs, avec poivre Timut, confiture d’orange, feuilles de moutarde…

Bref, un régal. A vous faire ratifier tous les traités de paix.

Caneton Mazarine

L'orange

Le canard à l’orange ne saurait être un perdreau de l’année : cela fait cinq siècles qu’on en sert en France. « Ô rage ! ô désespoir ! », lisait-on dans Le Cid. « Orange ! ô joie ! » rectifierait n’importe quel caneton.